La répression de marche Lamuka : Christian Lima Ngaba invite la police nationale congolaise à agir avec humanisme

Christian Lima Ngaba militant de l’Amnistie internationale condamne avec la dernière énergie la répétition des bavures policières et la prise en otage des droits constitutionnels par le pouvoir en place.

« Nous regrettons de voir que ceux qui prétendaient hier lutter pour le bien du peuple sont les mêmes à mettre en place la dictature », a-t-il déclaré.

Christian Lima Ngaba a en outre rappelé au gouvernement que la liberté de manifestation est un droit constitutionnel, tel que prescrit dans la loi dans son article 26. Tout en précisant que nul n’a le droit de la refuser à quiconque qui veut s’exprimer.

« Nous exigeons des peines sévères pour les policiers auteurs de vols de biens des manifestants, de répression, de traitements cruels, dégradants et inhumains. Dont sont victimes les manifestants de Lamuka et aussi certains journalistes lors de la marche organisée ce mercredi 15 septembre dernier à Kinshasa et pourtant ils étaient pacifiques » a souligné Christian Lima Ngaba militant de l’Amnistie Internationale.

Il a cependant invité la Communauté Internationale, l’Union Européenne, les Nations Unies à témoigner de la gravité de la dictature semée par le pouvoir actuel en RDC.

Herman Tumpa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *