RDC-Elections 2023 : Fayulu et Muzito proposent un calendrier électoral pour prochain scrutin (22 octobre 2023).

La coalition Lamuka a présenté ce vendredi 03 septembre 2021, sa proposition du calendrier électoral pour les prochaines élections prévues dans 2ans soit en 2023.

Pour cette plateforme électorale, les élections doivent être convoquées conformément à la constitution, c’est-à-dire 90 jours avant l’expiration du mandat du président en fonction.

Et pour respecter cette disposition, Lamuka fait savoir que les élections doivent s’organiser au plus tard le 25 octobre 2023, mais c’est la date du dimanche 22 octobre 2023 qui doit être retenue pour respect de principe selon lequel le scrutin en RDC, ne peut être organisé qu’un dimanche.

« Il faut qu’il y ait élection conformément à la constitution c’est-à-dire qu’il faut qu’il y ait élection au plus tard le 25 octobre 2023. Monsieur Tshisekedi a prêté serment le 24 janvier 2019 et son mandat illégal se termine le 23 janvier 2024. Et 90 jours avant tombent un certain 25 octobre 2023. Mais comme il y a une décision de la CENI de l’époque qui dit que les élections ne peuvent s’organiser que le dimanche, cela nous amène au 22 octobre. Donc nous devons organiser les élections le 22 octobre 2023 », a déclaré Martin Fayulu devant la presse.

En outre le président de l’ECIDÉ souhaite que le mois de septembre et celui d’octobre de l’année en cours (2021) soient mis à profit afin de trouver un consensus autour des réformes électorales qui piétinent.

« Nous pouvons mettre à profit les mois de septembre et octobre pour discuter de ces réformes institutionnelles. Il s’agit de la loi portant organisation et fonctionnement de la CENI, il s’agit bien de la loi électorale. S’il y a la volonté, si chacun de nous se dit que nous voulons des élections, nous pouvons y arriver. Sans consensus, on n’arrivera nulle part. Si quelqu’un pense qu’il peut imposer sa volonté, je le mets à défi. Kabila l’a essayé et n’a pas pu. Personne ne pourra. Mobutu a essayé à la CNS et n’a pas réussi », a rajouté Martin Fayulu.

Les grandes lignes de la dite proposition du calendrier se présente comme suit :

Mai 2023 : convocation de l’électorat

Juillet 2023 : publication des listes définitives des candidats

Septembre 2023 : publication des listes des bureaux de vote, 30 jours avant les élections

21 septembre-20 octobre 2023 : Campagne électorale pour les élections présidentielles, législatives nationales et provinciales

22 octobre 2023 : jour du scrutin direct combiné présidentiel, législatif national et provincial

29 octobre 2023 : publication des résultats provisoires de l’élection présidentielle

8 novembre 2023 : publication des résultats définitifs de l’élection présidentielle

24 Janvier 2024 : prestation de serment du président élu.

Treggard Lukala

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *