Covid-19 : Astrazeneca, vaccin le plus utilisé dans certains pays les plus touchés. « Adined’or Omokoko Asamata »

Pour lutter contre la pandémie à Coronavirus en République Démocratique du Congo, les femmes sont appelées à se faire vacciner.

C’est l’adresse du Cadre Permement de Concertation de la Femme Congolaise (CAFCO) qui intervient à l’occasion de la reprise des activités vaccinales du vaccin Astrazeneca par le Programme Élargi de vaccination.

A cet effet, les membres de cette organisation ont complété leur calendrier vaccinal avec la deuxième dose d’Astrazeneca,

ce jeudi 26 août 2021, en son siège dans la commune de la Gombe.

A en croire la Secrétaire Générale du CAFCO Adined’or Omokoko Asamata, Astrazeneca est le vaccin qui a été donné à la RDC dans le cadre du programme Covax. Le gouvernement congolais s’est engagé et nous ne pouvons qu’accompagner cela. Le ministre de la Santé a promis d’autres types de vaccins, mais pour le moment il y’a que Astrazeneca, d’ailleurs qui est le plus utilisé dans certains pays les plus touchés.

« Je viens de prendre ma deuxième dose pour marquer mon engagement comme personne, et aussi avec moi, la dynamique du Cadre Permanent de Concertation de la Femme Congolaise, son engagement à accompagner le gouvernement dans la sensibilisation pour lutter contre ce fléau qui a tué beaucoup de gens », a-t-elle déclaré.

L’organisation qui milite pour les droits et la promotion de la gente féminine par la voix de sa Secrétaire Générale a en outre exhorté ses congénères qui constituent la majorité de la population, de se passer de l’intox et rumeurs qui circulent à longueur de journée pour décourager les uns et les autres à se faire vacciner.

« Nous avons perdu beaucoup de personnes dans nos familles, nos institutions et donc il est grand temps de quitter l’intox pour que nous puissions nous engager à lutter contre cette maladie ».

De son côté, Suzy Kibira, journaliste à la Radio Télévision Groupe l’Avenir et membre du CAFCO a invité toute la corporation journalistique à se faire vacciner pour se protéger et aussi protéger les autres.
Elle indique que les professionnels sont aussi comptés parmi les catégories des personnes exposées.

« Nous savons que cette pandémie tue, elle décime l’humanité, le vaccin est l’un de meilleurs moyens pour se prévenir contre le coronavirus. N’hésitez pas car en ayant son vaccin, on protège sa famille, les amis et sa communauté », a martelé Suzy Kibira.

Il sied de signaler que les membres du CAFCO avaient reçu la première dose d’Astrazeneca le 25 juin dernier après une série des sensibilisations par le Programme Élargi de Vaccination sur ce vaccin.

Herman Tumpa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *