Désignation des membres de la CENI: l’ECC insiste sur le rejet du PV des six confessions religieuses pour éviter une crise des institutions.

Après le dépôt du procès verbal de désignation des délégués des confessions religieuses à la CENI par l’aile Dodo Kamba au bureau de l’Assemblée nationale, l’Eglise du Christ au Congo a appelé la chambre basse du parlement à rejeter ce PV déposé par le groupe de 6 confessions religieuses.

Dans une publication postée sur son compte Twitter, Le révérend Éric Senga, porte-parole de l’ECC invité l’Assemblée nationale à la prudence tout en évitant d’endosser une crise au sein des institutions.

« En principe, le soi-disant PV et l’acte de son dépôt n’ont aucune valeur juridique. Tout est fait dans l’illégalité », a-t-il écrit.

Il estime par ailleurs que le rejet ce PV permettra un plus large consensus, c’est la bonne part

Il faut rappeler que la CENCO et l’ECC ont saisi le Chef de l’Etat afin d’obtenir son arbitrage comme ce fut le cas l’année dernière toujours avec six confessions qui avaient désigné la candidature de Ronsard Malonda jusqu’à la faire entériner à l’Assemblée nationale.

L’aile des 6 confessions religieuses contre cette jurisprudence estime que le Chef de l’Etat n’a pas un rôle à jouer dans ce processus.

« Il n’y a pas de rapport entre ce que nous faisons et la Présidence de la République. Une volonté de ne pas terminer la question. Peut-être ils ont voulu satisfaire à la demande des autres», a dit Dodo Kamba, représentant légal de l’Eglise du réveil au Congo (ERC)

Lionel Kioni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *