Baisse des prix de surgelés : le mouvement dynamique sauvons le Congo appelle à un dialogue sincère entre gouvernement et opérateurs économiques

A quelques heures de l’expiration de l’ultimatum du ministre de l’économie nationale accordé aux opérateurs économiques, le mouvement dynamique sauvons le Congo appelle au dialogue sincère entre gouvernement et opérateurs économiques tout en respectant la loi 018/09 du 20 juillet 2018 relative à la fixation des prix et de la concurrence.

Pour améliorer le social de la population congolaise, la DSC plaide pour la réduction du train de vie des institutions de la république.

Au cours d’une déclaration prononcée ce jeudi à Kinshasa, cette structure citoyenne s’est également exprimé sur plusieurs sujets d’actualité dont la proposition de loi Tshiani et la loi sur la CENI.

Quant à la loi Tshiani, le mouvement dynamique sauvons le Congo exige aux députés nationaux de ne jamais l’insérer à l’ordre du jour au risque de mettre en péril la cohésion nationale.

La DSC soutient par ailleurs la loi sur la CENI promulguée par le chef de l’État qui permettra les élections transparentes, crédibles et apaisées en 2023.

« Le mouvement dynamique sauvons le congo n’acceptera jamais toute éventuelle ou manœuvre politique qui risquera d’acheminer la république vers un glissement en 2023 », a déclaré son coordonnateur Paul Ilunga.

Lionel Kioni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *