Le personnel de la santé (non médecins) exige l’application intégrale du protocole d’accord signé le 22 juin dernier.

Les syndicats des professionnels de la santé non médecins dénonce la léthargie manifeste du gouvernement central dans l’application du protocole d’accord signé le 22 juin dernier entre les deux parties.

Dans une correspondance adressée au chef de l’État et transmise à plusieurs personnalités en copie, ces différents syndicats de la santé publique, hygiène et prévention indiquent que le régime en place recourt aux mêmes méthodes que celles utilisées hier par ses prédécesseurs en maintenant le personnel de la santé ( non médecins) dans la souffrance permanente.

Tout en évitant d’aggraver leur mécontentement, ce personnel exige à l’immédiat l’application intégrale du dit protocole d’accord pour des raisons d’équité et de paix sociale.

Il tient par ailleurs le gouvernement responsable de tout ce qui en découlerait si jamais cette convention reste non appliquée.

Les syndicats des professionnels de la santé non médecins restent cependant ouverts à tout dialogue pour en tirer des conclusions idoines.

Parmi les points qui ont fait l’objet de ce protocole d’accord figurent entre autres l’alignement de 5 092 nouvelles unités dont la liste n’a pas jusque là été transmise à la direction de la paie, une commission interministérielle pour l’élaboration du budget 2022 ainsi que l’arrêté ministériel créant un cadre permanent du dialogue social.

Lionel Kioni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *