Kinshasa-Santé: Deuxième réunion du comité de pilotage du projet Mère enfant de Kinshasa, PROMEKIN2.

C’est dans le but d’analyser et d’évaluer l’état de la mise en œuvre des recommandations de la première réunion du comité de pilotage du Projet Mère Enfant de Kinshasa (PROMEKIN2) et de fixer des objectifs pour les prochaines activités que la deuxième du genre a eue lieu ce mercredi 23 juin 2021 à Kinshasa.

Prenant parole, la ministre de la santé publique de la province de Kinshasa, Mme Bernadette Mpanzu Buku a salué l’implication de tous les participants. Implication qui, d’après elle, vise non seulement à valider la programmation des activités de la deuxième année du projet mis en œuvre par Credes ainsi que d’autres partenaires mais aussi à améliorer la qualité des soins offerts aux couples Mère et Enfant dans le souci de contribuer à la réduction de la mortalité et de la morbidité de la population, surtout pendant cette période de la crise sanitaire due à la pandémie de Covid-19.

Plusieurs interventions ont été faites à l’occasion, notamment, celle du représentant de l’Agence Française du Développement Pierre KEMPF pour qui, « le comité de pilotage est un cadre idéal pour le partage des conclusions des activités réalisées au cours de la première année du projet ainsi que les objectifs et les ambitions à atteindre pour cette deuxième année. »

Pour sa part, le Chef de mission de ce projet, le Docteur Arouna TRAORÉ, a estimé que la rencontre du jour s’inscrivait dans le mécanisme de gestion du projet.

« Nous avons mis avec l’autorité provinciale des moments de bilan et de planification, nous sommes au deuxième copil qui marque un peu le bilan des 12 premiers mois d’activités et qui permet de planifier nos activités pour les 12 prochains mois de la mise en œuvre du projet. Ensemble avec la ministre Provinciale de la santé publique, nous avons fait le point de ce que nous avons pu réaliser et nous avons réussi à planifier nos activités pour les 12 prochains mois C’est-à-dire, de Juin 2021 à Mai 2022 », a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, le Chef de mission du projet Mère Enfant de Kinshasa est revenu sur le bilan technique des acteurs de la mise œuvre, « le bilan est bon », a-t-il souligné tout en précisant qu’avec l’avènement de la maladie à Coronavirus, PROMEKIN2 a recentré ses actions sur la lutte contre cette pandémie qui constitue une menace contre des vies humaines.

« Nous avons aidé nos partenaires notamment la plateforme hospitalière de la RDC, une organisation non gouvernementale qui regroupe plusieurs structures hospitalières de Kinshasa.
Nous avons également mené des actions des renforcements des compétences du personnel de santé, comme vous le savez, avec cette pandémie, l’importance est de protéger le personnel de santé qui fait face à la prise en charge. Si nos hôpitaux sont vidés par ce que le personnel est exposé ça peut causer un gros problème pour la prise en charge des autres maladies », a déclaré Dr
Arouna TRAORÉ.

Cependant, ce dernier a également fait savoir que près de 1000 prestataires de santé ont été outillés sur les questions de prévention et contrôle des infections, hygiène hospitalière et protection contre la Covid-19.

« Nous avons apporté des matériels de protection à certains hôpitaux notamment les hôpitaux partenaires et également renforcé les capacités de riposte de prise en charge de l’hôpital de Monkole , ces équipements que nous avons commandé pour un volume d’un million deux cents milles Euros vont renforcer les parties techniques des hôpitaux en vue d’une meilleure prise en charge des patients atteints de Covid-19. Cela , va par ricochet améliorer aussi d’autres pathologies », a-t-il indiqué.

Il sied de signaler qu’à l’issue de cette réunion, plusieurs recommandations ont été faites entre autres, l’organisation des réunions du comité technique et la planification des différentes activités dans le but d’harmoniser les choses et d’éviter les chevauchements notamment en ce qui concerne les formations et d’autres activités.

Pour clore, la finalisation du plan d’action de l’an 2 de PROMEKIN en intégrant le chronogramme d’activité ainsi qu’en désignant les responsables, a été évoquée ce, dans le but de produire un plan de travail trimestriel du plan d’action 2022 et de le partager aux parties prenantes pour un bon suivi d’activité.

Nahomie Kapinga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *