Kinshasa : Les habitants de Kinseso gare dans la commune de kinseso ont été desservi en eau potable ce samedi 12 juin 2021.

Après avoir souffert pendant plusieurs années de pénurie d’eau, les habitants de Kinseso gare ont été doté d’un réservoir d’eau de forte capacité pour s’approvisionner en eau potable. Cette mise en eau est rendue possible grâce au concours du gouvernement congolais et la République française en vue de lutter contre la pauvreté en améliorant les conditions de vie des populations. Ces ouvrages sont constitués d’un réservoir de 9 mètres de hauteur, avec une capacité 126 mètres carrés ayant le réseau d’environ 7,5 Km.et 20 bornes fontaines, et de 4 forages de 120-142 mètres de profondeur, avec un débit maximal d’exploitation de 3 mètres Cube par heure à 25 mètres Cube par heure.

Le coordonateur de l’Agence Française de Développement, Gianni sartena présent à cette mise en eau a saisi l’occasion pour remercier la population de kinseso gare pour son accueil lors de cet évènement qui est vraiment essentiel, qui est effectivement l’apport et la mise en eau potable auprès des populations.

Il a en suite parlé de l’implication de la République Française dans la matérialisation de cet ouvrage.

« C’est une opération qui est réalisée dans le cadre du contrat de désendettement et développement à travers lequel la République Démocratique du Congo rembourse un certain montant à la France qui est en suite utilisé pour des besoins prioritaires de lutte contre la pauvreté , et qui sont gérés par le CTR pour le compte de la RDC et l’Agence Française de développement pour la France », indique Gianni sartena.

« Ce projet est une bonne utilisation de l’argent, et pour la France une fierté d’agir à côté de l’Etat congolais pour contribuer à l’amélioration des conditions des vies des habitants », a-t-il ajouté.

Présente à l’inauguration, la représentante pays de l’Agence Française de Développement, Camille Chaigneau pense que le modèle des ASUREP est solide et encourage la population bénéficiaire d’en faire bon usage afin de le fructifier davantage.

Du côté congolais, le coordonateur de CTR Aime kasenda justifie sa présence à cette mise en eau en ce termes.

« Nous sommes délégués par les autorités du pays, qui ont accepté d’affecter une partie des ressources du contrat de désendettement et développement au financement du projet PILAEP 2 dans lequel le quartier kinseso gare a été aussi retenu comme bénéficiaire de ce financement à travers la construction de ce mini réseau qui va desservir toute la population de ce coin ».

Nous devions remettre ces ouvrages aux bénéficiaires qui sont constitués de la population locale. C’est ce qui justifie notre présence en soi, c’est pour faire le transfert de ces ouvrages vers la population , mais aussi le transfert de cette redevabilité . Ils ont mis en place un comité de gestion qui doivent être redevable vis-à-vis cette population bénéficiaire par ce que le modèle qui est mise en place, celui de la gestion communautaire c’est à dire les recettes issues de la vente d’eau doivent servir à entretenir cet ouvrage mais également à investir dans autres secteurs qui auront à choisir eux-mêmes. Voilà pourquoi, nous sommes venus assister à cette mise en eau officielle à l’ASUREP KINSESO » a-t-il déclaré.

Pour sa part le coordonateur de l’ONG ADIR, maître d’ouvrage, Dominique Sowa dresse ce qui a été la contribution de sa structure.

« Notre rôle dans le projet PILAEP 2 et surtout dans ce quartier c’est d’abord de l’avoir identifié , nous avons proposé qu’il soit alimenté en eau, en suite nous avons procédé à toutes les études topographiques enfin de déterminer le réseau et toutes les infrastructures qui constituent le réseau actuellement. A côté de cela, nous avons beaucoup participé à la structuration de la population en Association des Usagers (Asurep), enfin qu’elle puisse gérer ce système comme un bien commun pour l’intérêt du commun du quartier de kinseso gare ».

« Notre rôle a été également de faire le suivi de tous les travaux qui ont été réalisé par les entreprises notamment, les travaux de forages, de la construction de la tour du réservoir, de la pose des équipements électro-mécaniques, pommes et groupe électrogène et enfin les travaux de pose des constructions des bornes fontaines, » Renchérit-il.

La concrétisation de ce projet a été une totale satisfaction auprès de la population bénéficiaire, qui a mis en profit cette occasion pour remercier les autorités compétentes de soulager tant soit peu leur souffrance.

Nahomie Kapinga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *