13 juin 2021 : Le président de la république Félix Tshisekedi souffle ses 58 bougies.

Le 13 juin 1963 marque la date de la venue au monde du 5 ème président de la République Félix Antoine Tshisekedi. 5 ème de la famille nombreuse, le fils d’Étienne Tshisekedi opposant légendaire du régime de Mobutu, surnommé sphinx de Limete à cause de sa constance politique, Félix Antoine Tshisekedi a démontré sa destinée pour la politique était déjà tracée dès sa tendre jeunesse, gravissant les échelons au sein de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) parti politique que dirigeait son père jusqu’à devenir président succédant ainsi à son père après sa mort.

Au cours du cycle électoral de 2018 qualifié de tous les enjeux, le digne héritier biologique et politique du sphinx de Limete a remporté la présidentielle briguant ainsi la magistrature suprême et préside la destinée de toute une nation pour ces cinq années jusqu’en 2023.

Durant les premières heures de son mandat peu des gens lui donnaient la chance d’être un dirigeant efficace et visionnaire, pour la plupart de cas le pronostic n’était que l’échec de son mandat.

Mais contre vents et marées, le 5 ème président de la République Démocratique du Congo a démontré ses capacités politiques, en véritable stratège, Félix Tshisekedi a su s’adapter rapidement et a surpris l’opinion tant nationale qu’internationale en requalifiant la majorité parlementaire qui était sous contrôle du Front Commun pour le Congo(FCC) de son prédécesseur Joseph Kabila.

Il a aussi démontré sa ferme volonté à mettre fin à l’insécurité à l’Est du pays en décrétant l’état de siège dans deux provinces (Ituri et Nord Kivu) en proie à l’insécurité.

Celui qui assure également la présidence de l’Union africaine jusqu’en 2022 a plusieurs chantiers et multiples défis majeurs à relever dans un continent qui de plus en plus se veut compétitif.

Aujourd’hui à Goma pour apporter un soutien aux sinistrés de l’éruption volcanique du Nyiragongo Félix Antoine Tshisekedi démontre sa volonté de changer les choses selon sa vision politique qui se définit de manière simple « le peuple d’abord » en plaçant la population au centre de son mandat .

Espérons que pour ces 60 ans d’âge en 2023 année qui correspondent aussi à la fin de son mandat, le 5 ème président de la République démocratique du Congo pourra atteindre les objectifs qu’il s’est assigné notamment, gagner le pari de la sécurité am à l’Est du pays, faire du secteur minier un pilier pour l’économie Nationale, mettre fin à la corruption, détournement des deniers publics, améliorer la vie sociale de la population congolaise et bien-sûr organisé les élections de 2023.
Mais pendant ce temps l’heure est au souhait pour le chef de l’Etat de la RDC.

Josué Merje

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *