RDC/ Mines : La Ministre Nationale lance l’atelier des réflexions sur l’impact du taux de la valeur des produits miniers et le rapatriement des recettes d’exportation.

Pendant 2 jours les experts et opérateurs du secteur minier vont réfléchir, discuter et échanger sur l’impact du taux de valorisation des produits miniers marchands sur le rapatriement des recettes d’exportation, cas de l’hydroxyde de cobalt.

La ministre nationale des Mines a dans son mot d’ouverture ce jeudi 10 juin au Romeo golf relever l’importance de cet atelier qui vise en toile fond a élaboré des stratégies pour faire du secteur minier un pilier solide de l’économie nationale en se basant sur le cobalt dont la RDC possède l’énorme partie de la réserve mondiale.

« Comme d’aucun le savent, le sol et le sous-sol de la République Démocratique du Congo regorgent un potentiel minier immense et diversifié. Parmi les substances minérales exploitées en RDC, il y a lieu d’épingler le cobalt, pour lequel la RDC dispose, à ce jour, de plus de 60% de réserve mondiale. Il contribue, à lui seul, à plus de 70% dans la production minière mondiale », a souligné Antoinette N’Samba Kalambayi.

Elle a par ailleurs rappelé aux uns et aux autres, la vision du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi, de voir tous les partenaires impliqués dans les projets miniers de bénéficier de manière juste et équitable des dividendes et retombées issues de l’exploitation minière. Pour de mettre fin au paradoxe selon lequel, la RDC, pays potentiellement riche, a une population vivant dans la misère.

Présent a cet atelier, le Coordonnateur du CTCPM, monsieur Mabolia, a salué le partenariat de sa structure avec Akili Consulting pour l’organisation de ces assises dans le but de tabler sur la détermination du prix indicatif de vente de l’hydroxyde de cobalt.

Cet atelier d’ordre purement technique permettra aussi de réfléchir sur la production, en passant par la souscription d’une déclaration de change au niveau des banques commerciales à son apurement.

Josué Merje

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *