Kinshasa : le ministre de l’intérieur, Sam Leka dans le viseur des députés pour megestion de la ville

Le ministre provincial de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières de la ville de Kinshasa visé par une motion de défiance initiée par le député Labongo Bula Bula qui a recueilli plus de 5 signatures.

Plusieurs griefs sont retenus à charge de Sam Leka dont la megestion des affaires intérieures et coutumières ainsi que la légèreté dans la sécurité de la population et de ses biens.

Quant au premier grief, les pétitionnaires reprochent au ministère provincial la gestion irrationnelle et non anticipative des manifestations et autres célébrations publiques notamment la dernière fête de la fin du mois de Ramadan ayant conduit à l’affrontement entre deux camps musulmans sur l’esplanade du stade des Martyrs à Kinshasa.

Dans cette même foulée, au moins 286 cas d’incendie ont été documentés pendant la période allant de juillet 2020 et au mois d’avril 2021,
des cas pour lesquels les services anti-incendie ont été inaperçus.

A celà, les signataires de la motion évoquent aussi l’abandon des cimetières publics nsuka(Kintambo et Kinnsuka).

En ce qui concerne la sécurité des populations et de leurs biens, les motionnaires reprochent à Sam Leka la création de plusieurs marchés pirates, fourrières et parkings nocturnes sur la voie publique et autour des commissariats de la police, les embouteillages devenus légions, la recrudescence de l’insécurité à Kinshasa notamment dans la commune de la N’sele.

Ces députés provinciaux décolorent aussi l’incapacité du ministre à procéder au recensement et à l’octroi des cartes de légitimation des chefs coutumiers de la ville de Kinshasa.

Ils notent cependant les conflits coutumiers en matière de succession et de reconnaissance de vrais chefs coutumiers.

Lionel Kioni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *