Ituri : « On ne peut pas continuer à compter les morts du jour au jour » Ghislain Atiaboli

L’Activiste des droits de l’enfant et le président des enfants journalistes de l’Ituri Ghislain Atiaboli élève le ton pour condamner avec une dernière énergie les actes des tueries perpétrées le mardi 02 juin dernier au village Bole dans le territoire d’Irumu dans la province de l’Ituri.

En effet, Ghislain Atiaboli invite le président de la république de mettre toutes les batteries en marche pour la restauration de la paix dans ce coin du pays.

« On ne peut pas accepter de continuer de vivre dans le désespoir. De continuer à compter des morts du jour au jour » a-t-il déclaré.

A en croire cet activiste, ce genre de ces actes est non seulement à la base de l’insecurité mais aussi et surtout occasionné plusieurs cas des violations des droits de l’enfant.

« Les enfants ont des droits et cela doivent être respecter surtout le droit à la protection et à la sécurité, » a martelé Ghislain Atiaboli.

Cependant, les enfants journalistes de l’Ituri soutiennent l’état de siège instauré par le chef de l’État. Et cela doit ramener la paix dans cette partie de la République Démocratique du Congo.

Pour ce faire, le président de la république Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est appelé de se rendre personnellement dans cette province en vue d’évaluer les opérations menées par les Forces Armés de la République Démocratique du Congo (FARDC).

Herman Tumpa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *