Situation sécuritaire précaire en Ituri : l’UPC de Thomas Lubanga dénonce la passivité du gouvernement et de la communauté internationale

L’Union des Patriotes Congolais de l’ancien chef de guerre, Thomas Lubanga exprime son indignation et sa colère suite aux massacres des civils dans la province de l’Ituri, Zone en proie aux opérations de différentes milices depuis presque 3 ans.

Au cours d’un point de presse animé ce mardi 20 avril 2021 à Kinshasa, le président de l’UPC déplore l’abandon de la population entre les mains des assaillants alors que les autorités du pays et la communauté internationale restent informées de la situation sécuritaire précaire dans cette partie du pays.

Thomas Lubanga fustige le silence du gouvernement et plaide pour une intervention urgente en vue de sauver cette population locale en désarroi, traquée comme des gibiers.

D’où vient leur immobilité face à ces crimes, de voir des vies humaines être abandonnées et fauchées ? s’est-il interrogé.

Thomas Lubanga sollicite à cet effet, l’implantation de toutes les instances du pays et les regroupements politiques participant au sein gouvernement d’union sacrée de la nation.

Face à cette situation sécuritaire préoccupante, le président de l’UPC déplore aussi l’inefficacité de la mission onusienne pour la stabilisation du congo en dépit de tous les moyens logistiques dont elle dispose.

Il faut rappeler que depuis le mois d’avril l’on assiste à des attaques généralisées des miliciens CODECO dans le territoire de Djugu.

Dans le territoire d’Irumu, ce sont des miliciens FPIC encore dénommés Chini ya Kilima qui sèment la désolation.

Thomas Lubanga a rendu un vibrant hommage aux vaillant éléments des FARDC et de la police nationale congolaise qui honorent leur serment en sauvant des vies menacées.

Cette situation a causé une insecurité alimentaire au moins 3 millions de personnes soit la population totale de la province en sont victimes.

Lionel Kioni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *