Goma : L’ONG AUDF plaide pour la sécurité et la libération de 5 manifestants arrêtés le 11 avril dernier.

Pour faire face à tous les défis de la province du Nord-Kivu en particulier de la ville de Goma, l’ONG l’Alliance pour l’Universalité des Droits Fondamentaux (AUDF) invite les autorités provinciales, la Monusco ainsi que la population à un dialogue constructif, en vue d’obtenir les solutions durables pour le développement et l’avancement de cette
partie de la République Démocratique du Congo.

Dans un communiqué parvenu à la rédaction de c-actu.com, ce mercredi 14 avril 2021, l’organisation appelle à la libération des manifestants arrêtés le 11 avril dernier, au parquet de Goma, suite à la manifestation pacifique initiée dans cette ville et aux environs pour exiger le départ de la Monusco.

Au total ils sont au nombre de 5 à savoir : Junga Shako âgé de 23 ans, Kambale Muhenyerwa 43 ans, Isaac Kambale Mirinda 35 ans, Serges Kambale 25 ans et Rodrigues Mumbere de 24 ans.

A en croire l’AUDF, Kambale Muhenyerwa a été torturé et de son état, ce dernier est au cachot du Parquet près le Tribunal de Grande instance de Goma.

Cependant, Cette ONG qui regroupe en son sein plusieurs autres organisations des défenseurs des droits humains condamnent l’usage excessif de la force de l’ordre contre des activistes des mouvements citoyens à Beni, à l’Est de la RDC.

Herman Tumpa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *