J de la Femme : ACOFEPE sensibilise les professionnelles des médias au sens de responsabilité.

En ce jour où l’humanité toute entière célèbre la journée dédiée à la reconnaissance des droits de la femme. L’Association Congolaise des Femmes Journalistes de la Presse Écrite (ACOFEPE) par la voix de sa présidente nationale Grâce Ngyke Kangundu appelle les chevalières de la plume congolaise à la détermination.

Elle estime que ces dernières sont censées de continuer à produire des informations vraies et objectives dans le cadre l’exercice de leur métier.

Selon Grâce Ngyke Kangundu, il n’y a pas d’informations crédibles que celles qui sont vérifiées… Mais aussi et surtout d’espérer et de croire que les plumes peuvent toujours inlassablement informer, former et divertir.

Par ailleurs, la présidente de l’ACOFEPE salue et encourage les efforts fournis par des femmes des médias dans la sensibilisation et la conscientisation de la population sur l’existence et les dégâts pouvaient causer par la maladie à Coronavirus en République Démocratique du Congo, surtout pendant la période du confinement, tout en prenant des risques pour collecter, traiter et publier des informations.

« Avec courage et dignité, nous avons su faire face à l’imprévisible, à l’inédit, à l’adversité. L’apparition du Coronavirus dans le monde ne nous a pas empêchéesde travailler comme de véritables héroïnes dans un milieu professionnel caractérisé par un machisme inconscient », a conclu Grâce Ngyke Kangundu.

Herman Tumpa 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *