J.I. de la femme : Les femmes appelées à participer dans la lutte contre la Covid-19.

La République Démocratique du Congo reste déterminer à mener des actions d’initiation et formation à l’intention des femmes afin d’améliorer leur participation dans le processus de la lutte contre la pandémie à Covid-19.

C’est la ministre du genre, famille et enfant Béatrice Lomeya Atilite qui l’annonce au cours de son adresse à l’occasion de la journée internationale de la reconnaissance des droits de la femme célébrée le 08 mars de chaque année.

Le thème retenu de cette édition est : Leadership féminin d’excellence, société égalitaire et numérique à l’ère de la covid 19.

A cet effet, la patronne du genre invite les uns et autres à muser sur l’intelligence des femmes pour l’amélioration et le renforcement de ses capacités, en mettant à leur disposition des moyens et opportunités afin que ces dernières puissent acquérir le même niveau des connaissances que les hommes, principalement sur le plan numérique et scientifique.

« La crise sanitaire actuelle, caractérisée par la pandémie de la Covid-19, vient rappeler encore une fois le rôle primordial de la femme dans l’encadrement de la famille comme cellule de base de notre pays. La femme comme infirmière, relais communautaire, sage-femme a besoin de l’information pour accomplir cette tâche salutaire », a-t-elle déclaré.

La journée internationale de la femme, la date est une occasion pour la ministre du genre, famille et enfant de compatir avec celle de l’Est du pays qui est victime des violences sexuelles et aussi fait face à nombreuses difficultés suite à l’insécurité qui prend de plus en plus de l’ampleur dans cette partie de la RDC.

Elle a cependant interpellé les autorités compétentes à trouver des voies et moyens pour mettre fin à l’activisme des groupes armés et des conflits intercommunautaires qui fragilisent le processus de développement et de la cohésion sociale dans cette partie Est de la RDC.

Le message de Béatrice Lomeya Atilite est non seulement adressé à la femme mais et surtout à l’homme de s’impliquer à travers ce mois de Mars, le mois dédié à la gent féminine afin de mettre ensemble les efforts pour une lutte efficace contre cet ennemi qui met en danger la santé de l’être humain qui est la maladie à nouveau Coronavirus.

Nahomie Kapinga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *