Ituri : Les enfants élèvent leurs voix pour la restauration de la paix dans ce coin du pays.

Les enfants de l’Est de la République Démocratique du Congo, en Ituri en particulier font face à plusieurs difficultés suite à l’insécurité qui règne dans cette partie du pays, qui a occasionné les nombreux déplacements massifs de la population.

A en croire, Ghislain Atiaboli président des enfants journalistes de l’Ituri, les femmes et les enfants sont les plus vulnérables pendant la situation des guerres.

Ce dernier indique qu’aujourd’hui presque ,tous les territoires de cette province sont victimes des atrocités commises par les groupes armés.

C’est ce qui est à la base de la perturbation de la vie des civils dans ce coin du pays.
« La majorité des enfants n’étudient pas, ils passent la nuit dans la belle étoile et vivent dans des conditions précaires », a-t-il déclaré.

Les établissements scolaires et sanitaires sont détruits, la population de cette partie Est de la RDC continue de vivre dans leurs désolations. A cet effet, Ghislain Atiaboli lance un cri d’alarme au président de la République, et ainsi qu’à tous les partenaires qui appuient le gouvernement pour la restauration de la paix en Ituri, au Nord et Sud Kivu.

« C’est vraiment choquant étant qu’enfant, en ville nous étudions mais dans les territoires, les élèves ne vont pas à l’école. Et dans le site des déplacés, il y a au moins 10 enfants qui présentent déjà les signes de la malnutrition, les filles mineures sont précocement mariées, sont des victimes des violences sexuelles et on se demande quel sera l’avenir de ces enfants? » Interroge-t-il .

Cet activiste qui milite pour les droits et la protection de l’enfant en Ituri sollicite ,l’implication des uns et les autres pour la paix, en vue d’améliorer les conditions des enfants, avant de saluer l’engagement et la détermination du chef de l’État pour le processus de la restauration de la paix. Lui qui a lancé un appel à tous les groupes armés de déposer les armes pour l’intérêt de la République.

Félix Antoine Tshisekedi a par ailleurs, invité d’accélérer avec ce processus mais aussi et surtout de renforcer les éléments de l’ordre dans ce coin pour la paix durable en RDC.

Le message de Ghislain Atiaboli est également adressé, au nouveau premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde de bien veiller sur la rétrocession des provinces pendant son mandat en vue de de leurs permettre de répondre aux besoins des communautés et ainsi qu’aux différents problèmes.

Herman Tumpa 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *