RDC : La Banque Mondiale suspendu son appui financier en faveur de la gratuité d’enseignement.

Après des révélations de fraudes faites dernièrement par l’Inspection Générale des Finances (IGF). La banque mondiale a dit suspendre un financement de 100 millions de dollars en faveur de la gratuité de l’enseignement en République Démocratique du Congo.

En juin 2020, la Banque mondiale avait approuvé un financement de 800 millions de dollars pour soutenir la gratuité de l’éducation de base en RDC . Et en novembre de la même année, l’IGF a rendu public un rapport qui a révélé l’existence des listes gonflées d’enseignants fictifs dans des écoles inexistantes, de fausses factures , ainsi qu’un détournement présumé de 62 milliards de francs congolais, équivalent de 31 millions de dollars.

Tenant compte de ces révélations sur le détournement de fonds, la Banque Mondiale a décidé de reporter à une date ultérieure le décaissement d’une première tranche de 100 millions de dollars qui était prévue au mois de décembre 2020, a annoncé la représentation de cette institution en RDC.

Rappelons que deux hauts fonctionnaires de l’EPST mis en cause dans l’enquête de l’IGF, à savoir : le directeur national du Service du contrôle de la paie des enseignants (Secope) et l’Inspecteur général de l’EPST (Enseignement primaire, secondaire et technique), ont été arrêtés le 22 janvier dernier et transférés à la prison centrale de Makala, où ils attendent un procès.

Herman Tumpa 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *