Nord-Kivu : La MONUSCO lance le projet de réinsertion socio-économique des enfants sortis de groupes armés

C’est pour l’amélioration du bien- être intégral des enfants de 16 à 17 ans, après leur passage dans un groupe armé. C’est dans cet optique que la mission de l’organisation des nations unies pour la stabilisation en République Démocratique du Congo (MONUSCO) a procédé au lancement officiel du projet d’appui de réinsertion socio-économique des enfants issus des forces et groupes armés,
ce mardi 22 décembre 2020 dans la commune rurale de la ville de Butembo au Nord-Kivu.

Au total, 120 enfants, dont 30 filles, sortis de groupes armés sont bénéficiaires de ce projet. Son objectif est «l’amélioration du bien- être intégral des enfants de 16 à 17 ans, après leur passage dans un groupe armé». 100 d’entre eux sont sortis directement des groupes armés et 20 sont des enfants vulnérables de la communauté exposés à la violence.

Cette réinsertion est censés se faire par la restauration de la confiance et la cohabitation pacifique entre ces enfants et leurs communautés à travers des activités de réinsertion socioprofessionnelle et psycho-sociale. C’est l’Administrateur du territoire assistante, Marie José Kavuo Kambale qui a donné le coup d’envoi de ce projet, en présence du chef intérimaire du sous bureau de la MONUSCO à Butembo et Représentant de la cheffe du bureau de la MONUSCO au Grand- Nord-Kivu, de la société civile forces vives de Lubero ainsi que des bénéficiaires.

Durant six mois, plusieurs activités seront organisées en faveur de ces enfants. C’est notamment la formation professionnelle et les activités socioéconomiques comme la menuiserie et le garnissage, la mécanique auto et moto. La société civile de Lubero salue la réalisation de ce projet et l’implication de la Monusco dans ce processus.

Il sied de noter que ce projet de six mois qui s’élève à hauteur de 106 395 USD, est réalisé par la section Protection de l’enfant de la MONUSCO au Grand-Nord-Kivu, en collaboration avec une l’ONG locale.

Herman Tumpa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *