RDC : Le gouvernement appelé à la pérennisation des résultats de l’appui aux activités sur la Covid-19

Présenter les résultats et performances soutenues tout au long du projet, échanger sur la continuité de l’appui du diagnostic de la pandémie de la covid-19 mais aussi proposer les recommandations clés dans les provinces appuyées etait l’objectif d’un atelier organisé ce mardi 15 novembre 2020 par le projet Impact Malaria RDC, à Sultani Hôtel pour clôturer les activités de l’accompagnement sur la lutte de la covid-19.

Impact Malaria est l’un des programmes de l’Initiative Présidentielle de la lutte contre la Malaria (PMI) qui accompagne la RDC dans l’éradication du paludisme. C’est dans ce sens que l’organisation a voulu à travers la mise en œuvre de ce projet d’urgence de 6 mois d’appui de la Covid-19, pour lutter d’une manière additionnelle afin de ne pas bloquer l’élan de la lutte contre le paludisme.

Dans son allocution, le Directeur de l’Impact Malaria Dr Anselme Manyong a fait savoir que ce projet a permis de renforcer la capacité des prestataires de laboratoire et clinique en vue d’harmoniser la mise en œuvre des activités de laboratoire et la prise en charge des cas de la Covid-19 à travers le pays, l’élaboration des guides sur les normes et directives de la prise en charge et l’assurance qualité pour le diagnostic biologique de cette même pathologie en RDC.

Le Dr Manyong a en outre indiqué que ce projet s’est également focalisé à la mise en place d’autres stratégies permettant aux provinces de mieux rapporter les données au niveau national, d’expédier correctement les échantillons dans un strict respect du principe de triple emballage.

« Les résultats assignés ont été atteints, il était prévu que nous appuyons le comité de riposte à développer des guides et directives qui pouvaient permettre aux personnels de santé de comprendre qu’est-ce que l’épidémie de Covid-19, Comment est-ce qu’il faut s’y prendre pour la prise en charge de cas suspect », a-t-il expliqué.

A cet effet, le gouvernement appelé à prendre en compte des recommandations formulées à l’issue de ces assises pour la pérennisation des résultats escomptés tout au long de cette intervention d’urgence de 6 mois. Entre autres de faire le plaidoyer réel auprès bailleurs en vue de la continuité de cette approche.

Pour sa part, le professeur Jean Marie Kayembe le responsable de la prise en charge Covid-19 a salué et encouragé cette initiative de l’ Impact Malaria. En martelant que ce projet à servir le cadre pour organiser des formations en chaîne avec des démonstrations sur l’utilisation des outils de protection individuelle et l’utilisation saturomètre pour la surveillance des maladies. Et aussi de doter de ces outils informatiques et la logistique nécessaire pour la meilleure prise en charge de la population.

Pour éliminer la Covid-19, le responsable de la prise en charge de cette épidémie en RDC a par ailleurs proposé la prise des mesures rigoureuses qui ont été marché dans la gestion dans la première phase les renforcer et les adopter à l’évolution scientifique, politique et socio-économique.

« Pour arriver, il faut un partenariat sûr avec la communauté d’une part et le monde scientifique les prestataires de soins d’autre part mais aussi les décideurs de politique socio-économique du pays. C’est une tripartite réelle mutuellement se faisant confiance qui permettra à la RDC d’arriver cas même à un contrôle acceptable de cette maladie, » a déclaré Jean Marie Kayembe.

*la situation épidémiologique*

Concernant la situation épidémiologique depuis la déclaration de la pandémie de la Covid-19, le 10 mars dernier, le Dr Justus Nsio qui a représenté le professeur Jean Jacques Muyembe a précisé que le pays compte jusqu’à la date du 11 décembre dernier.
* 14 341 cas confirmés et 1 cas probable.
* 16 ème pays africain en terme des cas confirmés
* 12 ème pays africain plus touché en terme décès
* 85 % des patients ont été guéri
* 2,5 % des décès
* 3,3 % des personnels soignant touchés
84 % soit 22/26 provinces touchées
* Les 3 provinces plus touchées :

Kinshasa 77 %
Nord-Kivu 8 %
Kong Central 4 %

Les 9 provinces bénéficiaires de ce projet sont : Haut Lomami, Haut Katanga, Tanganyika, Lualaba, Kasaï Central, Kasaï Oriental, Lomami,Sud-Kivu et Sankuru.

Herman Tumpa

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *