Kinshasa : le PNLD et le PNLMC s’engagent à lutter contre les comorbidités

 Pour prévenir les cas de comorbidité en République Démocratique du Congo (RDC), le ministère de la Santé à travers son Programme National de Lutte contre le Diabète (PNLD) et son Programme National de Lutte contre les maladies cardio-vasculaires  (PNLMCV), a annoncé au cours d’un briefing à l’intention des professionnels des médias l’organisation d’une campagne de sensibilisation et de dépistage de l’hypertension artérielle et du diabète à travers la ville de Kinshasa. Cette campagne sera menée avec l’appui  de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF).

Le briefing des professionnels des médias a été organisé le 15 septembre à Kinshasa en vue d’obtenir d’eux plus d’engagement pour rétablir et renforcer le lien entre l’équipe de la riposte à la Covid-19 et la communauté.

Cette vaste campagne qui se déroulera du 22 septembre du 22 décembre 2020 a pour objectif de prévenir les risques liés à la maladie à Coronavirus pour cette catégorie de la population qui souffre de l’hypertension artérielle et du diabète. Elle s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19.

Le Dr Marie Claire Kolié, point focal de la prise en charge de la Covid-19 au bureau de l’OMS en RDC, a fait savoir que selon les études menées par les experts, 70 % de cas de décès dus à cette pandémie concernent des personnes hypertendues et diabétiques.

 » La plupart de nos patients qui font la forme grave ont toujours cette comorbidité, c’est-à-dire la Covid-19 associée à l’hypertension artérielle et au diabète. Nous avons constaté qu’au sein de cette catégorie, le taux de mortalité est élevée car ce sont des personnes vulnérables, surtout face aux virus »,  a déclaré  le Dr Marie Claire Kolié.

De son côté, Mme Marie Claire Fwelo, présidente de la commission communication de risque et engagement communautaire  (CREC) a souligné que la prise en charge d’une personne qui a l’hypertension artérielle ou le diabète et qui est atteinte de la maladie à Coronavirus coûte cher et présente beaucoup de complications.

Le Dr Jean-Claude Dimbelolo a, quant à lui, exhorté cette frange de la population à se protéger contre la pandémie de Covid-19 en respectant rigoureusement les gestes barrières, à savoir : se laver fréquemment les mains avec de l’eau qui coule et du savon ou de la cendre ou encore utiliser le gel hydro-alcoolique ;  porter le masque ; garder la distanciation sociale d’au moins un mètre ; éviter les lieux de rassemblement ; la prise correcte et régulière des médicaments habituels ; observer un régime alimentaire sain et équilibré ; la pratique régulière de l’exercice physique.

Il convient de signaler que des hôpitaux et centres de santé de dix zones de santé de Kinshasa sont retenus pour la première édition  de campagne. Il s’agit de l’hôpital général de référence de Kinshasa, du centre de santé Boyambi de l’Armée du salut, de l’hôpital Saint Joseph de Limete, du centre hospitalier du Mont Amba, du centre hospitalier de Kisenso, du centre de santé Mama mosalisi à Mont Ngafula, du centre de santé Elonga à Masina, du centre hospitalier Saint Sacrément à Binza Delvaux, du centre de santé de Mangai au rond-point Victoire ainsi que du centre éducation diabète et santé de la1ère rue à Limete.

Herman Tumpa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *