Acquittement du pasteur Mukuna: la partie Civile Mamie Tshibola et l’ASBL protection des droits des femmes relèvent quelques irrégularités

La partie civile Mamie Tshibola promet d’aller en appel contre le jugement du tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe ayant statuer sur l’acquittement de l’évêque Pascal Mukuna dans l’affaire de viol.

Si la nouvelle a été une liesse populaire pour la partie mukuna, cependant, le camp Mamie Tshibola crie à un non respect de la procédure de la part du tribunal.

Maître Lipo Balili Diane avocate de la partie civile s’indigne du rejet total du TGI de la Gombe dans de plusieurs demandes formulées par la partie Mamie et du ministère public.

Elle se dit surprise par la non prise en compte de la plupart de ses recommandations à savoir :

1. la saisie de l’arme, du véhicule et de la montre du pasteur Mukuna;

2. la descente sur terrain aux lieux de la commission de l’infraction qui sont : son bureau et sa résidence à météo;

3. l’exploration corporelle que le général tshomba n’a pas pu réalisé;

4. la publicité ainsi que la médiatisation de l’ audience.

 » La partie civile a formulé ces demandes et a exigé que les juges répondent par un ADD écrit … Curieusement les juges vont répondre en rejetant toutes ces demandes par un jugement verbal sur le banc… la partie civile tshibola va interjeter appel deux jours après, alors que le ministère l’a fait juste le lendemain … le président ainsi que les juges étaient valablement signifiés de cette requête …
Mais à notre grande surprise, ce tribunal va passer outre tous ces appels et va prononcer un jugement d’ acquittement pur et simple à faveur du prévenu MUKUNA « , Me LIPO BALILI Diane , Avocate de Mamie Tshibola.

Pour maître Adel Ngombo membre de l’Asbl Protection de droit de la femme, la justice doit faire son travail en toute franchise.

 » Mamie tshibola n’est plus en paix après l’acquittement de l’évêque Pascal Mukuna, cette derniere ne cesse de recevoir des menaces  de tout part. Nous demandons aux autorités compétentes d’assurer la sécurité de cette femme et comme le procès est en appel, la justice doit faire son travail dans la paix et en toute franchise sans influence »

Cependant, celle-ci déplore l’application sélective de l’état de droit qui selon ne se limite que sur la personne de Kamerhe.

Selon les lamentations de Mamie Tshibola le dossier n’est pas encore fini elle va faire Appel, elle a par ailleurs  imploré toute fois l’implication de la première dame de la République Denise Niakeru Tshisekedi pour une justice non partisane dans cette affaire où selon elle la protection de la victime voilée est bafoué.

Herman Tumpa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *