Haut-Uele: Dernière ligne droite avant le lancement des travaux de construction de la prison de Watsa

Le Gouverneur de la province du Haut-Uele, Christophe Baseane Nangaa a fait la deuxième descente de deux sites proposés pour la construction de la prison de Watsa. Après avoir reçu les délégations de l’Asbl, AMASAD, Association des Marcheurs pour la Santé et le Développement et celle de la police de circulation routière, l’autorité provinciale s’est rendue ce dimanche, 26 juillet 2020 au petit village situé à 6,5 km de la cité de Watsa sur la route d’Isiro en vue de palper du doigt l’état de la concession avant de regagner le site de la très délabrée prison de Watsa.

Accompagné de son ministre de la justice, Pascal Kotaïko Adipenza, des quelques conseillers, des architectes ainsi que des responsables des affaires foncières et urbanisme, Christophe Baseane Nangaa a instruit tous ces services à préparer un dossier complet sur la faisabilité de ce projet.

Interrogé, le numéro un de la justice et droits humains dans le Haut-Uele a fait savoir que ce projet devra permettre aux autorités d’humaniser les milieux carcéraux de la province car sur les trois prisons ciblées (Watsa, Isiro et Dungu), il sera question d’intégrer un dispositif complex digne d’une prison moderne répondant aux standards internationaux.

Il a surtout rappelé que les préparatifs vont bon train pour que ce chantier soit lancé dans un bref délai conformément aux instructions du Gouverneur de province.

Il faut rappeler que le chef de l’Exécutif provincial du Haut-Uele se journe à Watsa depuis le jeudi, 23 juillet dernier pour notamment faire la médiation du conflit opposant les orpailleurs à la société Kibali Gold Mine, lancer la construction des entrepôts modernes au poste de péage de Boh et bien évidemment poser la première pierre pour l’érection de la prison de Watsa.

Nahomie Kapinga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *