Procès 100 jours: Vital Kamerhe de retour ce vendredi devant la justice

Condamné à vingt ans des travaux forcés dans le cadre du procès dit de 100 jours sur le détournement des deniers publics, le directeur de cabinet du chef de l’État, Vital Kamerhe sera de nouveau ce vendredi 24 juillet devant la justice.

Ce procès en appel s’ouvre ce jour
en chambre foraine à la prison centrale de Makala.

Deux possibilités sont donc possibles au travers ce
deuxième degré de juridiction,
corriger la précédente procédure reprenant tout à zéro, soit à répéter ce qui a été déjà fait, avec les mêmes moyens des preuves.

Le tribunal avait également ordonné également la confiscation des fonds contenus dans les comptes des proches de M. Kamerhe (Soraya Mpiana, Daniel Nshangalume et Amida Chatur) ainsi que les « biens immobiliers acquis grâce aux fonds détournés.

Lionel Kioni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *