RDC : Henri Wembolua plaide pour la publication de la loi sur les modalités de la liberté de manifester au journal officiel

Le bouclier des droits de l’homme dans le contexte électoral par la voix de son coordonnateur Henri Wembolua lance un cri d’alarme au président de la République Félix Antoine Tshisekedi pour la publication de la loi sur les modalités de l’exercice de la liberté manifester au journal officiel. Il souligne que ladite loi a été déjà adoptée depuis la législature passée.

L’activiste des droits humains estime que cette loi est censée entrer en vigueur. Cela permet de rassurer toutes les parties. Les autorités appelées à comprendre pour manifester il est question de l’information et non de l’autorisation. Les manifestants doivent savoir que la réunion ou manifestation publique c’est dans les non violences.

Selon Henri Wembolua, dans cette même loi, elle est prévue que l’autorité politico-administrative, la police et les manifestants doivent se mettre d’un commun accord sur l’itinéraire à suivre et aussi pour le respect de l’ordre public.

Cependant, le coordonnateur national de BODHEC salue le professionnalisme de la police nationale congolaise lors de la dernière marche initiée par la plate forme de l’opposition Lamuka. Par contre, il déplore quelques abus, qui ont été commis par les agents des forces de l’ordre notamment à Goma ou il y a mort d’un membre du Mouvement de la Libération pour Congo (MLC).

A cet effet, Henri Wembolua invite les autorités politiques, juridiciaires de mener des enquêtes afin de poursuivre l’auteur de ces actes qui n’honore pas la police nationale congolaise.

Herman Tumpa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *