Kinshasa : Les sinistrés de la COVID -19 plaident pour leurs rapatriements.

Les congolaises et congolais vivant dans l’intérieur du pays se retrouvent bloquer à Kinshasa, suite à l’état d’urgence décrété en date du 24 mars dernier par le président de la République pour contrer la propagation de la pandémie de COVID-19.

A cet effet, ces hommes et femmes invitent le gouvernement via son ministère de l’intérieur et de la sécurité, à travers un mémorandum d’organiser en leurs faveurs des rotations des vols spéciaux pour que chacun puisse regagner son milieu respectif.

« Il y a plus de 4 mois aujourd’hui, de nos milieux de vie et de travail situés dans toutes les provinces du pays et nous trouvant à Kinshasa, initialement pour une courte durée et pour différents motifs ci-après : Mission officielle de service, consultation médicale, approvisionnement en marchandises pour le commerce, prendre part aux assemblées des églises, participer aux réunions des mouvements associatifs et visites familiales » a déclaré Professeur Kimenya Chef de file des sinistrés de la COVID-19.

De son côté, Robert Ilunga Numbi Directeur exécutif de l’ONGD Les Amis de Nelson Mandela pour la Défense des Droits Humains (ANMDH) sollicite l’implication du gouvernement dans la démarche de ces citoyens. Il a en outre appelé l’exécutif national d’agir pour leurs causes comme cela a été faite pour ceux qui étaient bloqués à l’extérieur du pays.

Cependant, les ANMDH par le biais de son Directeur exécutif réaffirme son engagement de s’impliquer jusqu’à ce que ces hommes et femmes obtiennent gain de cause.

Herman Tumpa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *