Manifestation contre les lois Sakata et Minaku, l’UDPS appelé à faire le distinguo entre être au pouvoir et avoir le pouvoir (Josué Mufula)

Le Chef de l’État, Félix Tshisekedi est appelé à organiser en toute urgence une réunion interinstitutionnelle pour sauver le pays de la situation d’ingouvernabilité ;

Voeu émis par le député national, Josué MUFULA réagissant ainsi aux actes de vandalisme perpétrés par les militants de l’UDPS pour empêcher les parlementaires d’accéder au palais du peuple en vue d’examiner les propositions de lois sur la réforme du secteur de la justice sur la table de la commission PAJ.

Ce député national condamne fermement le comportement teinté de l’incivisme de ces militants de Udps communément appelés « Wewa » pour avoir caillassé les véhicules de ses deux collègues députés nationaux.

Josué MUFULA maintient son initiative d’interpellation du vice-premier ministre, ministre de l’intérieur et sécurité, Gilbert Kankonde, qu’il considère comme responsable de ces incidents, d’apporter la lumière sur cette affaire désolante.

Pour cet élu du FCC, à quelques jours des 60 ans de notre indépendance, la RDC devrait faire preuve de maturité dans l’exercice démocratique mais hélas, des pareilles situations qui n’ont pas existé sous Joseph Kabila et même pendant le règne dictatorial de Mobutu, n’avancent guère notre pays.

Il appelle par ailleurs les partisans de l’UDPS à établir un distinguo entre avoir le pouvoir et être au pouvoir.

Josué Mufula interpelle la classe politique à honorer la mémoire de ceux qui ont payé de leur vie pour l’indépendance.

Lionel Kioni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *