Destruction méchante biens de la notabilité du FCC, la jeunesse du regroupement AAB déplore le mutisme des ONG de droits de l’homme

La jeunesse du regroupement politique Action Alternative pour le Bien et le changement s’aligne derrière tous ceux qui condamnent avec fermeté les évènements malheureux qui se sont produits durant deux jours au siège du parlement.

Dans une déclaration rendue publique ce jeudi 25 juin 2020 dans la capitale, les jeunes du regroupement AAB déplorent les violences et attaques perpétrés par les militants de l’UDPS contre les élus du peuple et la notabilité du front commun pour le Congo.

Les jeunes de ce regroupement politique membre du front commun pour le Congo déplore en même temps le mutisme des organisations de défense droits de l’homme face à cette situation.

Ils appellent les éléments de la police nationale congolaise au professionalisme et à l’impartialité.

La jeunesse du regroupement AAB constate avec regret des violations flagrantes doublées d’actes de vandalisme et de profanation du siège du parlement dont l’inviolabilité est pourtant consacrée par la constitution et les lois de la République.

Lionel Kioni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *