BUDGET : 50 millions de dollars pour le programme d’atténuation des impacts du COVID-19.

Suite à la recommandation du conseil des ministres dernier, que le Vice Premier ministre, ministre du Budget Jean Baudoin Mayo a tenu ce mercredi 13 mai, une séance de travail avec ses pairs du plan, de la finance et de la décentralisation.

Au centre des échanges l’examen autour des modalités d’intégration dans le collectif budgétaire 2020 ou certaines rubriques sont étroitement liées au programme multisectoriel et d’urgence d’atténuation des impacts du COVID-19 en République Démocratique du Congo, qui a été élaboré le ministère du plan.

Cette équipe gouvernementale peut se dire fier d’avoir pu mixer le collectif budgétaire avec le programme d’urgence multisectoriel d’atténuation des impacts du COVID-19. Il est vrai de reconnaitre que la question de la rétrocession dans des provinces pour assurer la viabilité du fond national de péréquation et d’autres préoccupations étaient à tenir en compte et qui justifie l’importance de cette séance et de la présence autour de la table du ministre en charge de la décentralisation qui a un rôle important à jouer. Le ministre d’État en charge de la décentralisation, Azarias Ruberwa s’engage déjà à la préparation du dossier qui sera présenté au premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba afin que ce dernier réunit une équipe un peu plus large que celle ci afin d’avoir un consensus pour que le conseil des ministres décide en définitif.

Ce programme multi sectoriel d’urgence d’atténuation des impacts du COVID-19 est évalué à 50 millions de dollars américains demeure une course à la montre pour le gouvernement Ilunkamba qui compte le soumettre au parlement pour adoption avant la clôture de la session ordinaire du 22 Mars en cours.

Josué MERJE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *