RDC-UNICEF : La remise officielledes cahiers d’exercices pour l’apprentissage à distance.

Pour assurer la continuité de l’éducation des élèves pendant cette période où toutes les écoles sont momentanément fermées suite à la pandémie de COVID-19. Le ministre l’éducation primaire, secondaire et technique (EPST), Willy Bakonga a procédé ce jeudi 30 avril, à la remise officielle des cahiers d’exercices avec l’appui du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF).

Cette activité s’inscrit dans le cadre de la commémoration de la journée internationale de l’enseignement célébrée en cette même date. Déjà près de 211 000 cahiers sont disponible. L’ objectif d’imprimer 2.5 millions pour tous les apprenants du pays à l’aide technique de l’UNICEF. Cet outil important permettra à tous les enfants de la République Démocratique du Congo de revenir sur les matières enseignées pendant les cours et aussi des exercices à faire pour une assurance de la continuité de l’apprentissage des élèves pendant cette moment de confinement.

Ces manuels qui de consistent même à répondre aux besoins des enfants qui n’ont pas accès aux médias basés sur des technologies comme la radio, la télévision ou l’internet. Ces outils ont été conçus par les enseignants de l’école primaire et secondaire ainsi que des inspecteurs et des spécialistes de ce secteur. Avec les financements de l’UNICEF et d Partenariat Mondial pour l’Éducation (PME) et techniquement appuyer par L’UNICEF.

Un cahier de coloriage a été conçu pour les élèves du cycle préscolaire. Pour ceux du cycle primaire, trois cahiers ont été élaborés pour les trois degrés à savoir, l’élémentaire (1ère et 2ème), le moyen (3ème et 4ème ) et le terminal (5ème et 6ème ). De la 7ème à la 12ème année du secondaire, 3 cahiers sont prévus pour couvrir tous les degrés.

Pour le patron de l’EPST, Willy Bakonga appelle les responsables éducatifs impliqués dans la distribution de cet instrument, de le faire à bon père de famille pour chaque élève puisse être bénéficiaire. Mais tout en respectant les mesures barrières édictées par les autorités sanitaires afin d’éviter la propagation de la maladie à coronavirus. Il a en outre, rassuré la population qu’il n’aura pas d’année blanche. Tout en précisant que tous les conditions sont réunis pour avoir une année complète.

Willy Bakonga fait savoir que l’Unesco 180 jours pour qu’une année et aujourd’hui 150 jours déjà consommés et il reste quasiment 1 mois. Entre temps, les professionnels de la craie blanche et l’équipe de riposte cherchent à mettre en place des stratégies pour déconfiner les écoles. Tout évitant que ces derniers puissent être contaminer. Il a par ailleur, ajouté qu’il aura Examen d’état et le Test national de fin d’étude primaire (TENAFEP).

Sur ce, le ministre de l’éducation primaire, secondaire et technique invite les finalistes à la préparation de ces épreuves.

Hermann Tumpa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *