RDC-COVID-19 : Irène Bahati Mweze appelle le gouvernement à disposer des moyens conséquents pour la riposte.

L’organisation non gouvernementale dénommée la lutte contre toutes sortes de violences faites à la femme (LCVF) par la voix de sa coordonnatrice nationale Irène Bahati Mweze appelle le gouvernement à installer les cellules de représentation du bureau de coordination de riposte de la maladie à coronavirus dans les 26 provinces du pays. En vue de limiter la propagation de la maladie en République Démocratique du Congo.

Et aussi prévenir d’autres provinces qui ne sont touchées par le COVID-19. A cet effet Irène Bahati Mweze invite l’exécutif national à la réhabilitation et à l’équipement des cliniques universitaires sur toute l’étendue du territoire national. Elle estime que ce sont des institutions hospitalières avec des laboratoires pharmaceutiques.

La coordonnatrice nationale de l’ONGD LCVF a en outre appelé le gouvernement à allouer un budget pour l’approfondissement de la recherche des traitements spécifiques et le vaccin afin de maîtriser ce fléau qui constitue une menace dans le monde. Le message de la coordonnatrice nationale de l’ONGD LCVF est également adressé à l’organisation mondiale de la santé (OMS ) de subvenir en aide, tout en adoptant chaque pays du monde, surtout des pays à haut risque, des kits mobiles d’urgence et d’autres soutiens techniques et logistiques pour faire face à cette pandémie.

Elle a par ailleurs exhorté la population congolaise en particulier les femmes et les enfants au strict respect des mesures d’hygiène édictées par le gouvernement et l’OMS. Pour réduire la propagation de la maladie à coronavirus en République Démocratique du Congo.

Hermann Tumpa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *