Irène Bahati Mweze appelle la gente féminine à la prise de conscience

La femme congolaise appelée à prendre conscience de ses droits pour bien jouer sa partition dans la société puisque le développement du pays passe par la gente féminine. Message de la coordinatrice nationale de l’Organisation non gouvernementale dénommée Lutte contre toutes sortes de violences faites à la femme (LCVF), Irène Bahati Mweze à l’intention de la gente féminine à l’occasion du mois de mars dédié à la femme.

Elle salue les thèmes national et international évoqués cette année qui constituent une interpellation au gouvernement central à faire respecter le quota des femmes dans des instances de prise de décision telle que prescrit dans la constitution. D’après Irène Bahati Mweze, la femme est une actrice incontournable engagée dans la lutte contre la pauvreté et la malnutrition qui s’inscrivent dans le cadre de l’atteinte des Objectifs du Développement Durable (ODD).

La coordonnatrice de l’ONG LCVF appelle l’exécutif national à œuvrer pour l’éradication des violences sexuelles car elles constituent une menace à la vie humaine et un grand frein pour le développement de la femme et aussi de la nation.

Elle a par ailleurs exhorté ses congénères à l’unité et au travail pour son épanouissement et aussi pour le développement durable de la communauté.

Herman Tumpa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *